A) Introduction


Le dos est soumis tout au long de la vie à maintes contraintes. Le plus souvent, nous n’attachons pas beaucoup d’importance à notre posture, à notre position et à nos gestes de nos activités jusqu’à ce qu’une douleur se présente. C’est à ce moment que nous regrettons nos anciens choix… Rien n’est perdu mais il faut réagir !

L’école du dos, l’ergonomie et la post-urologie tentent d’analyser ce qui doit être amélioré de part votre posture, votre position au travail et à la maison, votre souplesse, votre tonicité et votre système musculaire.

Je vous propose des exercices spécifiques à vos attentes et à vos déficits pour une ré harmonisation globale. Je vous propose également des solutions afin que ces douleurs cessent d’évoluer.

Les maux de dos ne sont pas une fatalité. Si vous avez un lumbago, une sciatique, une hernie discale ou quelque autre mal au dos, suivez mes conseils de prévention des maux de dos.

Comment ajuster son poste de travail pour réduire au maximum les tensions dorsales ? Quelles positions adopter lorsque l’on passe les trois quarts de sa journée debout ? Autant de questions que l’on se pose face à nos patients souffrant, entre autres, de maux de dos.

Des cours de gymnastique du dos, destinés aux personnes souffrant ou ayant souffert du dos, associant un travail musculaire et des assouplissements pour apprendre à intégrer les bonnes postures et protéger votre dos, jusqu’à ce que vous les adoptiez de façon quasi automatique. Musclez votre dos et évitez les mauvaises positions grâce aux exercices de renforcement musculaire et de mobilité.

Egger Ph.

B) Le mal de dos peut se combattre


Les maux de dos ne sont pas une fatalité. Si vous avez un lumbago, une sciatique, une hernie
discale ou quelque autre mal au dos, voyez un ostéopathe et suivez nos conseils de prévention
des maux de dos, faites chaque jour 1 petit exercice d'1 minute. Juste 1 minute, c'est pas trop ?

Important : votre médecin vous recommande de renforcer la musculature de votre dos ?

Tous les médecins le disent : il faut remuscler votre dos.

Refusez les maux de dos !

Il est souvent possible d'éviter les maux de dos. Refusez le mal de dos par des exercices simples, et un apprentissage des bons mouvements dans la vie quotidienne. Les maux de dos ne sont pas une fatalité. Si vous entretenez régulièrement votre colonne vertébrale, vous n'aurez plus mal au dos.

Pourquoi avez-vous mal au dos ?

Chaque jour, vous faites des mauvais mouvements, vous vous tenez mal. Votre dos est très importnat pour votre santé en général. Les Chinois l’appelaient « L’Arbre de Vie ». Cela veut tout dire.

Votre dos mérite votre attention

Chaque jour, vous devez surveiller votre maintien et vos mouvements. Pour vous aider, nous avons conçu cette rubrique « Prévention des maux de dos ». Consultez-la et respectez scrupuleusement les directives qui vous sont proposées. Vous éviterez toutes les lombalgies, lumbago, scaitique, hernie discale ou diminuerez vos rhumatismes ou votre spondylarthrite ankylosante.

Faut-il faire beaucoup d’exercices pour le dos ?

NON. Juste UNE minute par jour suffit. L’important, c’est de s’y tenir chaque jour. Inscfrivez-vous pour recevoir nos relances régulièrement pour vous rappeler votre petit exercice quotidien.

Que penser des médicaments contre les douleurs du dos ?

En général, les médicaments peuvent « dépanner » en période de crise, mais il faut absolument éviter d’en abuser. Les médicaments sont peu recommandés contre les maux de dos. Ils ne combattent pas le VRAI problème : le mauvais maintien, le manque d'exercices, le stress,... Ils ont certes l'avantage de soulager momentanément le mal de dos, mais ne font que masquer la douleur. Vous vous sentez guéris pendant quelques semaines ou quelques mois. Mais la douleur reviendra un jour et avec une intensité plus forte, car vos disques auront continué à se détériorer. La dernière étape sera l'opération.

Privilégiez plutôt la prévention des maux de dos par un bon maintien, la limitation du stress, et quelques petits exercices réguliers. Vous pouvez éviter le mal de dos.

Prenez moins de médicaments

Le lumbago peut se combattre par un bon étirement des lombaires et une manipulation ostéopathique. Contre la sciatique et la hernie discale, voyez aussi un bon ostéopathe et faites des étirements régulièrement. Si vous aviez fait ces étirements et quelques petits exercices, et si vous aviez suivi les conseils de prévention du dos, vous n'auriez jamais connu ni le lumbago, la sciatique, ni la hernie discale.

De l’utilité des écoles du dos dans les hôpitaux

De nombreux hôpitaux proposent des formations d’ « école du dos ». C’est très bien. Nous espérons même que leur nombre ne fera qu’augmenter. En ce domaine, le pays qui possède le plus grand nombre d’écoles du dos publiques est sans conteste la Belgique. En France, il y a plus d’écoles du dos privées, en Suisse également.

Dans de nombreux pays, le concept des écoles du dos est même inconnu. On constate un plus grand nombre de problèmes de dos dans ces pays, preuve de l’importance de ce concept.

Pour ceux qui n’ont pas accès aux écoles du dos en milieu hospitalier, ce site vous aidera chaque jour à penser à votre maintien et faire quelques petits exercices très faciles pour éviter d'avoir mal au dos.

Ce site est gratuit et vous sera d’un grande utilité. Ce sera presque aussi efficace que de suivre une formation d’école du dos dans un hôpital. Et vous ne devez pas vous déplacer.


J'ai vaincu les maux de dos !

« Comment j’ai guéri mon dos moi-même »

- sciatiques et lumbagos à répétition
- double hernie discale

A 30 ans, je croyais que j'étais fichu...

Aujourd'hui, à 50 ans, je suis en pleine forme !

Pendant des mois, j'ai vécu les pires souffrances à cause de mon dos.

Voici en quelques lignes comment j'ai traité ma double hernie discale, sans chirurgie.

J’ai refusé de me faire opérer, et aujourd’hui j’en suis très heureux, 
car je n’ai plus mal au dos, et mes disques sont rajeunis.

Je n'avais aucune formation médicale, mais je me suis beaucoup documenté. 
C'est grâce à mon rhumatologue et aux exercices que je vais mieux.

Alors pourquoi pas vous ?

Gardez espoir : la guérison est en vous !

Comme je dis toujours, la hernie discale est moins grave qu’un gros rhume.

Pourquoi ? Parce qu’avec une bonne prévention ,on peut l’éviter.

Le rhume, on ne sait pas l’éviter...

Egger Ph.

C) Les principales causes


A bien connaître pour pouvoir les éliminer...

1. La sédentarité :

On ne bouge jamais assez. Jadis le mal de dos était considéré comme un mal de vieillesse.
De nos jours, 1 adulte sur 2 en est atteint avant l'âge de 30 ans...
Marchez, bougez, dansez,...

2. Le stress et les émotions négatives :

Le stress est nécessaire à la vie. Mais son excès enserre les vertèbres et freine le processus de
réhydratation de nos disques. Nous devons donc apprendre à "maîtriser" notre stress et nos émotions négatives, les contrôler.
La pratique de la relaxation profonde et de la méditation est un des meilleurs moyens d’alléger nos douleurs. Toutefois, peu de gens les pratiquent. Les techniques comme le yoga et autres demandent souvent un apprentissage long et fastidieux.
La relaxation et la méditation sont difficiles à pratiquer. Il existe des enregistrements mp3 de relaxation très efficaces pour vous aider.

3. Les mauvaises positions assises :

Si vous passez une grande partie de votre journée derrière un écran, surveillez votre position, sinon gare.
Tenez-vous droit !
Dans un fauteuil, devant la TV, gardez le dos bien soutenu par des coussins au fond du fauteuil.



4. Le mauvais maintien debout :

Certaines personnes en position debout ont tendance à s'appuyer sur une seule jambe.
D'autres, à laisser retomber les épaules et à ressortir le ventre... Tout cela est à éviter.
Vous devez vous tenir droit. Egalement en marchant.

5. Les efforts inconsidérés :

Soulever une charge n'importe comment est le meilleur moyen de provoquer un lumbago.
Il faut se plier à certaines règles simples et efficaces.

6. Une mauvaise qualité de literie :

N'oublions pas que nous passons 1/3 de notre vie au lit...
Il est donc primordial d'avoir un bon lit.
Si vos douleurs sont surtout matinales, elles viennent probablement de votre sommeil.
Reconsidérez en priorité votre literie. Voyez comment choisir votre matelas.

7. La surcharge pondérale :

La surcharge pondéral, autrement dit la prise de poids, tasse nos disques et fatigue le dos.
Un effort est donc demandé sur ce point pour limiter le poids.
Ne faites pas confiance à n'importe qui : voyez un vrai spécialiste en nutrition.
Cuisinez de préférence à la vapeur.
Evitez les graisses et les sucres.
Mâchez bien vos aliments...

Ne plus avoir mal au dos

En résumé, voici ce que vous devez faire ou ne pas faire pour en finir avec vos maux de dos ou douleurs d'arthrose :

LUMBAGO, SCIATIQUE, HERNIE DISCALE :

1. Avant toute chose, vous devez apprendre et appliquer impérativement les 3 Maîtres-mots de la prévention des maux de dos : la relaxation, l'étirement et le bon maintien. Ceci est extrêmement important.

2. Faites de l'exercice, bougez : en page d'accueil de notre site, les vidéos différentes avec un petit exercice pour entretenir votre dos.

Les quels de ces exercices vous conviennent le mieux ? Nous vous conseillons de demander à votre ostéopathe ou votre kiné lesquels de ces exercices sont les plus recommandés dans votre cas. Chaque pathologie, chaque cas est spécifique.

3. Voyez au moins une fois par an votre médecin afin de faire un bilan de votre dos. C'est très important.

4. Infiltrations : pas recommandé. Certains médecins en sont fans : la première piqûre, vous ressentez un soulagement. Après quelques mois ou quelques années, la douleur revient de plus belle, et la deuxième injection est moins efficace. Et lorsque vous arriverez à la troisième, vous ne ressentirez plus d'effets, et l'état de votre dos se sera aggravé.

5, Anti-inflammatoires : je suis POUR. Mais pas n'importe lesquels : prenez l'anti-inflammatoire le plus fort et le plus naturel. Vous serez vraiment surpris du résultat : l'ail.
Comment le consommer ? Très simple. Matin et soir durant deux semaines (les effets seront ressentis déjà après deux à quatre jours), vous prenez une gousse d'ail que vous pelez et coupez en 6 ou 8 petits morceaux. Vous avalez le tout avec un grand verre d'eau.

6. Renforcement de votre musculature dorsale : Faites des abdos ? OUI, mais... Renforcer les muscles abdominaux présente des avantages et des inconvénients.

OUI
C'est bien de muscler la ceinture abdominale.

NON
Si la musculature dorsale n'est pas musclée préalablement, cela engendre un déséquilibre qui tire le dos vers l'avant. Autrement dit, avant de muscler vos abdominaux, pensez d'abord à renforcer votre musculature dorsale. C'est ce que nous allons vous proposer.

OUI
L’idéal, pour un dos en pleine forme jusqu’à vos vieux jours, c’est de retonifier à la fois vos muscles abdominaux et dorsaux

Les avantages :

- cela élimine les graisses et fait maigrir : excellent.
- cela redessine notre musculature abdominale : un ventre bien ferme avec de beaux abdos, c'est un rêve que beaucoup considèrent comme impossible. Et pourtant, non, ce n'est pas impossible. Il suffit de volonté.

Les inconvénients : en musclant les abdos, vous rétrécissez les muscles et provoquez une légère inclinaison du corps vers l'avant. Des effets indésirés peuvent en découler, comme par exemple une répercussion négative sur la spondylarthrite ankylosante de la hanche ou des sacro-iliaques.

En résume, les abdos, c'est très bien, mais à une condition : commencer par retonifier les muscles rigidificateurs de la colonne vertébrale, afin d'éviter un déséquilibre néfaste à votre dos.

Notez bien que ce renforcement doit s'effectuer en dehors de toute période de crise.


ARTHROSE, SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE,... :

idem ci-dessus, mais en plus :
- supprimez tous les produits laitiers de votre alimentation : lait, fromages, biscuits, pâtisseries, crèmes, gâteaux,...
- évitez le vin blanc : préférez le vin rouge, avec modération.
- certains exercices spécifiques à votre cas sont très recommandés. Consultez un bon kiné, ostéopathe ou rhumatologue qui vous indiquera lesquels vous conviennent le mieux. S'il refuse ou est réticent, voyez un autre professionnel plus "ouvert" et moins tenté de vous prescrire des médicaments très souvent dangereux.

SPONDYLOLISTÉSIS :

Nous n'avons pas de solution miracle. Seulement renforcez les abdos et les dorsaux.


JEUNES ENFANTS :

Si vous avez des enfants, à partir de 3 ans, il est recommandé de voir un ostéopathe au moins une fois par an, afin de s'assurer que sa colonne est en bonne santé, et qu'elle n'a pas tendance, par exemple, à développer une scoliose. La scoliose, si elle est détectée suffisamment tôt, peut être corrigée par l'ostéopathe. Dans le cas contraire, si on la détecte trop tard, elle restera à vie, et les douleurs qui l'accompagnent aussi.

Egger Ph.